Cette page utilise Javascript. Soit votre navigateur ne soutient pas Javascript, soit il a été désactiver. Pour voir cette page comme elle a été conçu, priez utiliser un navigateur ou Javascript est activé.

Photos de classe
Accueil > Gazette Etudiante > Alimentation

Gras et cholestérol font la loi dans le monde

Julien Coutier

3 mai 2007



Dans le cadre d’un projet sur l’Education à l’Environnement pour un Développement Durable (EEDD) avec notre classe de seconde, nous avons établi un panneau de comparaison entre les USA les Philippines et la France sur le thème de la nourriture.



Nous avons effectué des recherches :
Aux USA beaucoup de gens ne mangent pas chez eux le midi, ils mangent aux fast-foods, de la nourriture de basse qualité et souvent en grande quantité ce qui est en grande partie la cause de l’obésité. De plus la nourriture contient de très nombreuses calories. Il y a 30% d’obèses aux USA. Mais la population commence à réagir et l’on voit même se développer des bars à salades.

Aux Philippines il y a majoritairement 2 types de personnes...
... Les obèses : Ils ont subi l’américanisation.Ils pensent que le poids est symbole de richesse.Les adultes sont de plus en plus en surpoids. Il y a 27% de femmes obèses.
... Les malnutris : Ils consomment souvent du riz pour cause de manque d’argent.32% des enfants de moins de 5 ans sont en insuffisance pondérale. Plus tard, les enfants malnutris risquent de devenir des adultes obèses s’ils ont accès à la société de consommation.

En France depuis 1950 il y a eu un grand bouleversement des habitudes alimentaires : de plus en plus de monde mange trop sucré ou trop salé ce qui engendre une hausse des maladies. En 1960 on trouvait 1 kg de sucre par an et par habitant contre 14kg en 1995. De moins en moins de personnes font de sport ce qui entraîne de plus en plus de surpoids. Pour finir on constate qu’il y a 6 millions d’obèses en France.

En conclusion nous pouvons dire que la situation est critique. En effet si l’obésité continue d’augmenter, l’espérance de vie risque de baisser et de nombreuses personnes ne pourront plus se déplacer correctement. Pour endiguer ce fléau il faudrait débloquer des grosses subventions ce qui manque cruellement. Mais la situation est très dangereuse pour les personnes insuffisamment nourries. Il faudrait avant de lutter contre l’obésité assurer de la nourriture à tout le monde.

Part de la population obèse dans la population totale (%) : États-Unis 89,8 millions (30,6 %) Mexique 25,1 millions (24,2 %) Royaume-Uni 13,7 millions (23 %) Australie 4,4 millions (21,7 %) République Slovaque 1,2 million (22,4 %) Grèce 2,4 millions (21,9 %) Nouvelle-Zélande 0,8 million (20,9 %) Canada 4,9 millions (14,9 %) France 5,8 millions (9,4 %).